La Pologne en Europe : notable ou rebelle ?

Cyrille Bret

N° 169 Printemps 2020

Article


La Pologne s'interroge sur sa place en Europe. « Premier de la classe » envié parmi les États membres ayant adhéré à l'Union européenne lors du « Grand élargissement » de 2004, le pays entretient pourtant des relations tumultueuses avec la Commission et avec les États membres fondateurs. Elle a développé un double complexe paradoxal, l'un de supériorité en raison du « miracle polonais » et l'un de marginalité car elle veut être encore traitée comme un « nouvel État membre », plus de quinze ans après son adhésion.Aujourd'hui la Pologne s'interroge à haute voix sur son destin européen car elle se situe entre des campagnes électorales majeures : d'une part, les élections européennes du 26 mai 2019 et les législatives du 13 octobre 2019, marquées toutes deux par de larges victoires du Parti Droit et justice (PiS) et, d'autre part, la présidentielle de mai 2020 où le président PiS sortant, Andrzej Duda, reste favori. Toutes ces campagnes ont placé et placent le rôle de la Pologne sur le continent au centre des préoccupations.Devenue en une décennie un acteur incontournable de l'économie et de la politique, la Pologne a encore à choisir son identité politique au sein de l'Union. D'un côté, son peuple est résolument européen. Et avec l'accession de Donald Tusk à la présidence du Conseil européen, elle a définitivement accédé au statut de notable de l'Union, au côté des États fondateurs. Mais, d'un autre côté, son atlantisme radical, son attachement sourcilleux à la souveraineté nationale lui donnent un statut de rebelle ou de maverick que le parti au pouvoir cultive mais qui la marginalise politiquement.Nous verrons si les tentatives du président Macron parviendront à retisser les liens forts qui existaient entre Varsovie et ParisEntre rebelle ou notable, la Pologne doit choisir sa place en Europe.

C. B.

Le PiS, de victoire en victoire dans les urnesLe 13 octobre dernier, les électeurs polonais ont à nouveau donné la victoire aux PiS lors des élections législatives. Les résultats ont été conformes aux prévisions : le PiS a recueilli aux élections de la Sejm, la chambre basse du Parlement, 44 % des...

Pour lire la suite, achetez l'article