La politique étrangère de la Russie

Françoise Thom

N° 139 Automne 2012

Article


Évolution singulière que celle de la politique étrangère russe, de la chute du communisme à aujourd'hui : objet de débats passionnés durant l'ère eltsinienne, elle est redevenue sous Poutine la chasse gardée des hauts dirigeants du Kremlin et elle semble faire l'objet d'un consensus que même la fronde récente ne remet pas en cause. Pourtant la Russie est aussi éloignée aujourd'hui d'une définition rationnelle de ses intérêts nationaux qu'à l'époque soviétique, quand le prisme idéologique l'empêchait d'avoir une perception adéquate du monde extérieur – peut-être justement parce que des éléments de la vision léniniste ont été préservés dans le domaine de la politique étrangère, alors qu'en politique intérieure la faillite du socialisme a tout balayé.

F. T.

La Russie, qui naît des décombres de l'URSS, hérite du siège de l'URSS au Conseil de sécurité des Nations unies. Le 13 janvier 1992, elle s'engage à remplir les obligations des traités signés par l'URSS. Cette continuité formelle contraste avec le bouleversement qui s'opère dans...

Pour lire la suite, achetez l'article