La pandémie remodèle-t-elle la géopolitique ?

François Heisbourg

N° 171 Automne 2020

Article


Une des leçons du premier semestre de 2020, c'est qu'il est trop tôt pour se hasarder utilement à des prévisions sur les conséquences géopolitiques de la phase actuelle de la pandémie de Covid-19. Quelques semaines plus tard, l'air du temps avait changé, avec des propos non moins définitifs sur la force de la Chine par comparaison avec une Amérique à la dérive et une Union européenne (UE) à la ramasse. Partons de cette constatation.

F. H.

Une des leçons du premier semestre de 2020, c'est qu'il est trop tôt pour se hasarder utilement à des prévisions sur les conséquences géopolitiques de la phase actuelle de la pandémie de Covid-191. Alors que le virus initialement identifié à Wuhan2 venait à peine d'être nommé...

Pour lire la suite, achetez l'article