La guerre contre le terrorisme est-elle gagnée ?

Armand Laferrère

N° 163 Automne 2018

Article


Notre siècle est défini par les attaques terroristes de la barbarie islamiste contre l'Occident et les puissances musulmanes modérées. Le nombre de ces attaques dans le monde a augmenté d'environ un millier par an au tournant du siècle (1 162 en 2004) à 16 880 en 2014. Le nombre de victimes est passé de 3 278 morts en 2003 à 43 566 en 2014. Mais ce qui a été moins commenté est que, depuis 2014, le nombre de ces attaques et de leurs victimes diminue chaque année. Après une baisse de 20 % en deux ans pour atteindre 13 488 en 2016, le nombre des attaques a baissé de 30 % l'année suivante. Cette évolution vient d'une révolution de l'équilibre politique au Moyen-Orient. L'Iran a perdu sa capacité à prétendre au rôle de puissance militaire régionale. L'Arabie Saoudite est devenue le cœur d'un bloc arabe déterminé à moderniser et à modérer l'islam. Israël s'est installé au sein d'un réseau d'alliances qui contribue à le rendre invincible. On peut espérer que l'impact de ces développements sur l'islam européen sera bénéfique dans les prochaines décennies. Tels sont les thèmes développés par l'article qui suit.

A. L.

Notre siècle est défini, depuis son commencement, par les attaques terroristes de la barbarie islamiste contre l'Occident, les puissances musulmanes modérées et tout ce que l'humanité a de décent et de vivable. Le nombre d'attaques terroristes dans le monde (très majoritairement motivées par l'idéologie islamiste) a...

Pour lire la suite, achetez l'article