La France et le marché

Sources philosophiques d'une incompatibilité d'humeur

Jean-Pierre Dupuy

N° 146 Été 2014

Article


Il fut une époque en France, pas si éloignée, où le marxisme pesait de tout son poids sur la vie intellectuelle. La critique de l'économie de marché faisait partie intégrante de la critique du capitalisme, avec ses deux notions clés, aliénation et exploitation. La théorie de l'exploitation, base de la pensée économique marxiste, a vieilli. Les concepts de valeur travail, de plus-value, de baisse tendancielle du taux de profit, etc., ont difficilement résisté à l'épreuve des faits. En revanche, l'idée que nous vivons dans un monde aliénant et que la marchandisation croissante de toutes les valeurs en est responsable me semble plus pertinente.

J.-P. D.

L'autorégulation du marchéDes membres de l'Association du cinéma indépendant exprimaient récemment la doléance suivante : Si on laisse le marché s'autoréguler […], il ne restera bientôt plus en salles que les films produits par les grands studios, les chaînes de télévision, leurs filiales et les groupes intégrés de production...

Pour lire la suite, achetez l'article
L'Islam et son rapport au monde

L'Islam et ses attraits

Essai sur l'Islam et son rapport à la civilisation occidentale par Alain Besançon