La démocratie libérale : victorieuse et assaillie

Abram N. Shulsky

N° 148 Hiver 2014

Article


Voilà un quart de siècle, Commentaire publiait, avant même la publication en anglais, le célèbre article de Francis Fukuyama, « La fin de l'histoire » (no 47, 1989). Après la défaite du nazisme et la chute du communisme, la démocratie libérale ne connaissait plus d'adversaire. L'histoire s'achevait, si on la définissait par la lutte. Le thème, inspiré de Hegel et de Kojève, a donné lieu à beaucoup de controverses. Pour célébrer l'anniversaire de l'article de Fukuyama, et le débat que nous avions ouvert à l'époque, la question de l'avenir de la démocratie libérale mérite d'être revisitée. C'est ce que fait Abram Shulsky. Il a bénéficié de la même formation intellectuelle et philosophique que Francis Fukuyama. Ses travaux, ses livres et les fonctions qu'il a exercées l'ont davantage orienté vers les questions internationales. Son texte a paru en anglais dans la revue de Washington The American Interest (14 août 2014). Son président, notre ami Charles Davidson, et l'auteur ont bien voulu nous autoriser à traduire et à publier cet important article.

COMMENTAIRE

De « la grande illusion » à « la fin de l'histoire »Il y a environ vingt-cinq ans, l'effondrement du communisme en Union soviétique et en Europe de l'Est a ressuscité une thèse en sommeil depuis quatre-vingts ans. Selon celle-ci, l'histoire de l'humanité étant par...

Pour lire la suite, achetez l'article