La demeure des hommes

Paul-François Schira

N° 165 Printemps 2019

Article


Ce trimestre, Paul-François Schira publie un ouvrage intitulé La Demeure des hommes (Tallandier, 2019, 336 pages). Il y explique comment la civilisation occidentale n'assume plus qu'une préférence pour l'individu. Les récents succès électoraux des « populismes » d'Europe ou d'Amérique répondent pourtant au développement continu d'une radicalisation islamiste nourrie au cœur même de l'Occident. Ces phénomènes concourent à fissurer un modèle que les démocraties libérales avaient unanimement adopté depuis la chute du Mur de Berlin. Elles risquent ainsi d'achever la dissolution de la politique initiée par les totalitarismes du xxe siècle, en réduisant le dialogue civique à la confrontation des groupes d'intérêts. À la société « ouverte » et son individualisme forcené qui ne voit dans la communauté qu'une occasion d'oppression et d'enfermement, Paul-François Schira oppose l'enracinement de la « demeure des hommes », et en décline les possibilités. Il a bien voulu choisir des extraits de son livre pour nos lecteurs, et nous l'en remercions, ainsi que son éditeur.

COMMENTAIRE

« Si la tâche de la politique consiste à transformer le monde en une demeure convenable à l'homme, se pose la question : qu'est-ce qu'une demeure convenable à l'homme ? »Hans JonasHansJonas, Conversation avec Hannah Arendt.La question de la demeure convenable des hommes est devenue anachronique. D...

Pour lire la suite, achetez l'article