La Chine, l'économie mondiale et l'Europe

Jean Pisani-Ferry

N° 131 Automne 2010

Article


L'Europe a été longue à prendre la mesure des conséquences économiques de l'essor de la Chine, beaucoup plus longue en tout cas que les États-Unis, où la question est depuis des années au premier rang des préoccupations. Il est de plus en plus clair que, dans le domaine économique au moins, les États-Unis et la Chine se considèrent mutuellement comme à la fois leurs premiers partenaires et leurs premiers rivaux, tandis que l'Europe reste nostalgique de la relation transatlantique et, mercantilisme mis à part, n'a pas encore défini les enjeux et les objectifs de sa relation stratégique avec Beijing.

J. P.- F.

Quelques citations1 de C. Fred Bergsten, le directeur du Peterson Institute for International Economics de Washington, illustrent bien le changement de perspective qui est intervenu en quelques années aux États-Unis : « The US and the EU are the world's only economic superpowers, écrivait-il en 2003. They should form...

Pour lire la suite, achetez l'article