La Chine à la quête du monde

Michel Cicurel

N° 131 Automne 2010

Article


L'Empire du Milieu n'a jamais mieux mérité son nom. La Chine se fraye habilement un chemin au centre de gravité du vaste monde et s'effraye de ses fracas. Elle ne cesse de marier les contraires, comme un cocher qui guiderait à grande vitesse un attelage dont les chevaux tirent à hue et à dia.

M. C.

Cette dualité acceptée se constate dans l'ordre économique comme dans celui du politique. La Chine, un monde en soi, s'est placée au cœur de ces mécanismes d'interdépendance planétaire qu'on baptise « globalisation ». Elle allie le culte de la stabilité avec celui de l'hypercroissance, l'obsession de...

Pour lire la suite, achetez l'article