La chronique est vendue dans sa globalité.

En achetant cet article, vous aurez accès à tous les articles "Chroniques" du numéro 147

L'Inspection des Finances en mai 1968

Antoine Jeancourt-Galignani

N° 147 Automne 2014

Chroniques


À la différence des membres des autres grands corps de l'État, les inspecteurs des Finances n'ont pas éprouvé le besoin, en mai 1968, d'exprimer par des communiqués l'intensité de leurs émotions et de leurs réflexions. Ils n'en ont pas moins traversé cette brève tempête sans s'émouvoir ni réfléchir. Antoine Jeancourt-Galignani, qui était alors le jeune chargé de mission auprès du chef de service de l'Inspection générale des Finances, raconte avec malice comment les « événements » furent vécus au saint des saints de la Rue de Rivoli.

COMMENTAIRE

En 1968, le Service de l'Inspection présentait certaines particularités peu courantes dans son histoire.Le chef du Service, Antoine Dupont-Fauville, cumulait la fonction avec celle de directeur de Cabinet du ministre Michel Debré. Le dynamisme réformateur de Michel Debré convenait parfaitement au tempérament actif et volontaire du chef...

Pour lire la suite, achetez l'article