L'expérience européenne et la gouvernance mondiale

Pascal Lamy

N° 130 Été 2010

Article


Pascal Lamy a prononcé à Milan, le 9 novembre dernier, le discours de rentrée de l'université Bocconi. Cette université, depuis plus d'un siècle, s'est illustrée dans le domaine de l'économie et des échanges internationaux. Elle a été, en Italie, un des foyers principaux de réflexion sur les valeurs libérales et sur les institutions démocratiques. Dans son discours, Pascal Lamy tire les leçons de l'expérience européenne pour la gouvernance mondiale. Il y a vingt ans, directeur de cabinet de Jacques Delors à Bruxelles, il mesurait l'importance historique et décisive de la chute du Mur de Berlin.Il est aujourd'hui directeur général de l'Organisation mondiale du commerce. Il mesure l'impérieuse nécessité d'une « gouvernance mondiale ». De l'expérience européenne, qu'il connaît mieux qu'aucun autre, il recherche les enseignements qui seraient utiles pour le monde et il établit aussi un bilan de l'entreprise européenne. Cette entreprise d'intégration des nations européennes n'est pas achevée. C'est à ce titre, celui d'un modèle à perfectionner, que l'analyse de Pascal Lamy figure dans notre nouvelle enquête sur l'Europe.Nous le remercions d'avoir bien voulu nous confier la publication de ce texte important.

COMMENTAIRE

La chute du Mur de Berlin a été un tournant pour la mondialisation. La fin de la guerre froide nous a permis d'entrer dans une ère de libéralisation économique inédite. Nous avons assisté à une réduction de la pauvreté sans précédent. La liberté s'est propagée et, avec elle...

Pour lire la suite, achetez l'article