L'encyclique et l'économiste

François Meunier

N° 152 Hiver 2015

Article


L'encyclique du pape François fait grand bruit. Il n'y est pas question de théologie mais d'environnement, d'économie, de politique et de société. Elle mérite, dans une revue comme la nôtre, une discussion approfondie. Nos lecteurs trouveront donc ici deux articles ; le premier a pour auteur François Meunier, il est moins sévère, plus approbatif que le second, celui de Rémy Prud'homme, qui lui est fondamentalement critique. En lisant ces articles, on confrontera les deux analyses, qui ne divergent pas sur tous les points. Chacun pourra ainsi fonder son jugement. Signalons à nos lecteurs que Rémy Prud'homme publie ce mois-ci un ouvrage important : L'Idéologie du réchauffement. Science molle et doctrine dure (L'Artilleur, 2015, 400 p.).

COMMENTAIRE

L'encyclique Laudato si' est un texte, qui oblige, dans la quête écologique, à revoir la notion chrétienne de domination de l'homme sur la nature, qui associe la lutte pour l'environnement et la lutte contre la pauvreté ; mais un texte qui, dans cette double recherche, oublie et déprécie l'apport croissant de l'économiste et des techniques de marché à l'écologie.

F. M.

 

François MEUNIER, L'encyclique et l'économiste L'encyclique Laudato si' est un texte fort. Par la langue et par la force de l'appel en faveur de « notre sœur la terre », de « la sauvegarde de la maison commune...

Pour lire la suite, achetez l'article