L'École de francfort et la "théorie critique" (II). Sur Adorno

Leszek Kołakowski

N° 162 Été 2018

Article


Nous avons publié dans notre précédent numéro la première partie de cet essai qui concerne l'École dite de Francfort. École postmarxiste qui a joué et joue encore un grand rôle dans la critique intellectuelle et morale de nos sociétés. Dans cette seconde partie, Leszek Kołakowski étudie l'œuvre de Theodor Wiesengrund Adorno (1903-1969), l'auteur majeur de ce courant de pensée. Dans notre prochaine livraison, nous donnerons la suite et la fin de cet essai qui concernera Erich Fromm et Jürgen Habermas. Rappelons que ces articles sont tirés d'un chapitre du troisième volume (The Breakdown), inédit en français, du grand ouvrage de Leszek Kołakowski Main Currents of Marxism. Its origin, growth and dissolution (vol. III, Oxford, Clarendon Press, 1978). Le premier et le deuxième volumes (nous avions omis de mentionner ce dernier) avaient eux été traduits en français et publiés par Flammarion en 1987.

COMMENTAIRE

Pour autant que je le sache, il n'existe pas de version abrégée de ce que l'on considère, à très juste titre, comme l'exposé le plus complet et le plus général de la pensée d'Adorno, c'est-à-dire Dialectique négative. Il serait probablement impossible de résumer...

Pour lire la suite, achetez l'article