L'École de Francfort et la « théorie critique » (I)

Leszek Kolakowski

N° 161 Printemps 2018

Article


On sait l'importance de Leszek Kołakowski (1927-2009), de son œuvre et le grand rôle qu'il a joué dans cette revue. Il a appartenu à son comité de patronage dès sa création et il y a publié de nombreux articles. Nous avons aussi fait paraître des écrits posthumes de lui et nous espérons continuer d'offrir à nos lecteurs d'autres textes qui, publiés en polonais ou en anglais, sont encore malheureusement ignorés du public français.On se souvient qu'avait paru à Oxford, en 1978, l'année de création de Commentaire, trois gros volumes, une véritable somme intitulée Main Currents of Marxism. Its origin, growth and dissolution (Oxford University Press). Hélas, selon les mœurs déplorables de la vie éditoriale française, le premier volume seul fut traduit et publié à Paris. On attend toujours les autres ! La famille de Kołakowski le regrettait profondément. Nous aussi.Nous avons donc décidé, en accord avec ses héritiers, pour notre anniversaire, de traduire une partie du troisième volume (celui intitulé The Breakdown), celle qui concerne l'École dite de Francfort qui a transité d'Allemagne en France, puis aux États-Unis avant la guerre, puis est revenue en Allemagne après la guerre, ayant essaimé en Occident dans l'intelligentsia dite para-marxiste ou critique. En France, on continue de lire et d'éditer Horkheimer, Adorno et d'autres, jusqu'à Habermas qui fut influencé par cette école. Ce ne sont pas des écrivains faciles et limpides. Mais ce sont des écrivains influents qui ont permis ou permettent encore d'être plus ou moins marxiste sans être léniniste ou sans être encarté à quelque formation existante. Aussi nous ne doutons pas que la clarté incisive de Kołakowski facilitera désormais leur lecture.Nous remercions la famille de Leszek Kołakowski de nous avoir encouragé à faire connaître cet important écrit. Nous le publierons en trois fois, dans cette livraison et dans les deux prochaines de la revue.

J.-C. C.

Une écoleDepuis les années cinquante, on désigne par « école de Francfort » un important mouvement para-marxiste allemand, dont l'histoire remonte au début des années 1920 et est associée à celle de l'Institut für Sozialforschung (Institut pour la recherche sociale). On peut ici davantage parler d'« école » que pour...

Pour lire la suite, achetez l'article