Inde : triomphe du national-populisme

Christophe Jaffrelot

N° 167 Automne 2019

Article


Les élections générales qui se sont tenues en Inde au printemps dernier ont permis au BJP, le parti du Premier ministre sortant, Narendra Modi, de conforter son caractère hégémonique. Cette victoire est moins celle de sa politique économique et sociale dont les résultats sont pour le moins mitigés que celle d'un national-populisme reposant sur l'argument sécuritaire et le besoin d'un homme fort. Ces thèmes, à grand renfort de propagande, ont séduit des électeurs issus de tous les milieux sociaux – et peu convaincus par l'opposition. Le nouveau Parlement consacre le retour des hautes castes au pouvoir et la croissance du nombre de députés en délicatesse avec la justice.

Ch. J.

L'Inde a réitéré au printemps dernier un exercice électoral dont l'importance ne tenait pas seulement à son ampleur – plus de 900 millions de personnes (un gros dixième de la population mondiale) étaient appelées aux urnes – mais aussi et surtout au résultat puisque le Premier ministre sortant, Narendra Modi...

Pour lire la suite, achetez l'article