En achetant cet article, vous aurez accès à tous les articles "Enquête" du numéro 150

In memoriam: Jean Paolini (1921-2015)

Jean Riolacci

N° 150 Été 2015

Article


Commentaire a perdu deux amis qui assistèrent à la naissance de la revue et qui l'encouragèrent : Michel Albert et Jean Paolini. Michel Albert était à l'époque Commissaire du Plan et il rappelait toujours, dans l'hôtel de la rue de Martignac, combien il était fier d'occuper l'ancien bureau de Jean Monnet dont il se considérait comme un disciple. Jean Paolini était préfet et dirigeait le cabinet du ministre de l'Intérieur. Nous nous étions reconnus comme nous nous reconnaissons dans notre île natale en nous demandant : «  Chi fuor li maggior tui ? » ; il était de l'autre côté des monts, vers la mer Tyrrhénienne. Pour rendre hommage à ces deux hommes de grande qualité, nous nous sommes adressés, pour dire notre tristesse et notre admiration, à deux de leurs collègues et de leurs proches, le Préfet Jean Riolacci pour Jean Paolini et le Gouverneur Michel Camdessus pour Michel Albert. Celui-ci a bien voulu nous autoriser à reproduire des extraits des paroles d'adieux qu'il a prononcées à Saint-Louis des Invalides, le 26 mars.

J.-C. C.

  Jean RIOLACCI, Jean Paolini (1921-2015) Ainsi, au cœur de l'hiver, Jean Paolini s'en est allé. Avec cette élégante discrétion qui faisait son charme, dans son village de Ghisonaccia (où il était né), sur la c...

Pour lire la suite, achetez l'article