En achetant cet article, vous aurez accès à tous les articles "Enquête" du numéro 130

In memoriam, Émile Perreau-Saussine

Guillaume Lagane

N° 130 Été 2010

Article


Commentaire est en deuil. Nous venons de perdre deux amis, deux de nos collaborateurs, deux membres de notre comité de rédaction. Olivier Debouzy allait avoir cinquante ans et Émile Perreau-Saussine n'avait que trente-huit ans. Quand elle est prématurée, la mort paraît encore plus injuste, d'autant qu'en perdant deux esprits d'une aussi grande qualité nous perdons une part de notre substance. L'un et l'autre étaient passionnés de politique, l'un et l'autre possédaient une grande culture historique, l'un et l'autre réfléchissaient au monde contemporain comme on doit le faire : en s'informant et en cultivant le discernement. Olivier était avant tout concerné par la sécurité internationale, il étudiait la guerre, la stratégie, la pensée militaire. Émile, lui, réfléchissait à la démocratie et au capitalisme, à leurs relations avec la liberté et la religion.Bruno Racine, qui connaissait Olivier depuis longtemps, et Guillaume Lagane, ami et contemporain d'Émile, diront, mieux que je ne saurais le faire, leurs mérites et leurs qualités. Toute la revue leur fait cortège dans cet adieu.

J.-C. C.

  Guillaume LAGANE, Émile Perreau-Saussine (1972-2010) Émile Perreau-Saussine est brutalement décédé le 23 février dernier. Né à Paris en 1972, élève curieux de tout, avide de contacts et de discussion, il suivit le cursus...

Pour lire la suite, achetez l'article