La chronique est vendue dans sa globalité.
Ajouter au panier Acheter des crédits

En achetant cet article, vous aurez accès à tous les articles "Chroniques" du numéro 165

Gilets jaunes. Soleil d'hiver ou chaos ?

Jean-Marie Maguin

N° 165 Printemps 2019

Chroniques


Le mouvement de contestation, qui a adopté pour emblème le gilet jaune imposé par la réglementation à tous les automobilistes, s'est spontanément dressé contre l'augmentation de la fiscalité sur le diesel ou contre la limitation de vitesse à 80 km/heure. Comment un gouvernement, soucieux du bien commun, a-t-il pu ignorer que la voiture n'est pas un objet de luxe commodément taxable à volonté, mais d'abord pour l'immense majorité un outil nécessaire pour aller travailler, c'est-à-dire pour créer la richesse commune ?Partant de cette contestation, l'auteur de l'article qui n'est ni un homme politique ni un écrivain politique s'est, comme beaucoup de Français éclairés, senti concerné par le débat qu'a ouvert le président de la République. Publions sa réflexion, formulée le 29 janvier, comme un témoignage sur cette période étrange de la politique française.

COMMENTAIRE

L'accumulation des réformesLe deuxième gouvernement d'Édouard Philippe, sous l'impulsion du président de la République Emmanuel Macron, ne saurait être accusé d'avoir renoncé aux réformes jugées nécessaires et annoncées comme telles durant la campagne présidentielle. C'est une différence sensible avec les gouvernements précédents qui suivirent l...

Pour lire la suite, achetez l'article : Ajouter au panier Acheter des crédits