Gallieni, vrai vainqueur de la Marne

Capitaine B. H. LIDDELL HART

N° 148 Hiver 2014

Article


En 1914, la victoire de la Marne a été décisive. Sans elle le plan Schlieffen réussissait. La guerre avec la France s'achevait comme en 1870. L'Angleterre aurait négocié un arrangement maritime. L'Allemagne et l'Autriche-Hongrie auraient retourné leurs forces vers la Russie. L'histoire du xxe siècle aurait été changée. Aussi faut-il revenir à cet événement et au vainqueur de cette bataille, à Gallieni. D'autant que, si Joffre avait suivi ses conseils, cette victoire aurait pu s'achever en un triomphe définitif qui aurait évité cette funeste guerre de tranchées.Le plus grand historien militaire anglais du xxe siècle, B. H. Liddell Hart, a publié en 1928 un livre, Réputations, consacré aux protagonistes militaires de cette guerre, dont quatre Français : Joffre, Foch, Pétain et Gallieni. Les éditions Payot qui avaient traduit l'ouvrage en 1931 ne vont pas le rééditer. Nous avons choisi de publier le chapitre consacré à Gallieni. Liddell Hart est un guide sûr pour éclairer cette grande figure, tant militaire que morale. Gallieni, doté d'un « coup d'œil napoléonien », reste un admirable professeur d'énergie.

COMMENTAIRE

Cinq ans après la mort de Joseph Simon Gallieni, son ombre reçut l'honneur posthume d'être créée maréchal de France. C'était de la part du gouvernement français une tardive, mais sincère, reconnaissance du fait qu'aux sombres jours du début de septembre 1914, il avait sauvé la France...

Pour lire la suite, achetez l'article