Faut-il séparer les banques d'investissement des banques de détail ?

Jacques (de) Larosière

N° 138 Été 2012

Article


La question fait l'objet de débats, de prises de positions, voire de décisions (comme en Grande-Bretagne avec l'adoption du Rapport Vickers). La Commission européenne a décidé d'éclairer le sujet en nommant un comité d'experts dont la présidence a été confiée à Erkki Liikanen, gouverneur de la Banque centrale de Finlande.J'essaierai ici de présenter la question en examinant les faits à la lumière de la crise et de ses conséquences. Je m'abstiendrai, ce faisant, de partir d'opinions préconçues ou doctrinales.J'articulerai mon propos autour de deux questions : que nous apprend la crise du point de vue des modèles bancaires ? comment éviter les dangers inhérents aux prises de risques inconsidérées et, par là, parer à l'aléa moral ?

J. de L.

Que nous apprend la crise au regard des modèles bancaires ?Que c'est la prise de risques inconsidérés qui a été à l'origine des problèmesCette évidence est bonne à rappeler : l'insuffisance de la compréhension et de la gestion des risques – notamment celles des risques liés aux produits financiers...

Pour lire la suite, achetez l'article