Ajouter au panier Acheter des crédits

Europe des nations, Europe de l'Esprit

Marc Fumaroli

N° 129 Printemps 2010

Article


Nous avons ouvert cette nouvelle enquête sur l'Europe dans notre livraison du printemps 2009, avec l'article de Jean-Louis Bourlanges (« L'Europe piétine. Analyse d'une déception », p. 103-106). Nous la poursuivons avec trois articles. Celui qui suit et ceux de Thierry Chopin et de Tommaso Padoa-Schioppa qui viennent ensuite. Nous avions introduit cette enquête à partir d'une double constatation : l'Europe piétine. On le mesure au manque de vision des principaux dirigeants politiques et aux choix qu'ils ont faits pour composer les instances européennes. Attendons de José Manuel Durao Barroso, qui n'a plus à se soucier de son renouvellement, qu'il témoigne de davantage de vigueur et d'autorité. Attendons de Lady Ashton, que rien ne préparait à cette nomination et à cet emploi, qu'elle trouve son inspiration dans la ténacité britannique et dans l'ampleur du défi qui lui est lancé. Espérons dans la sagesse et dans la clairvoyance de Herman Van Rompuy. Démocrate-chrétien et belge, il a toutes les qualités des pères fondateurs de l'Europe. Qu'il s'inspire de leur dessein.

COMMENTAIRE

S'il y a, dans cette partie du monde où nous vivons, nous autres Européens, un bonheur élémentaire et incontestable qu'aucune génération avant les nôtres ait connu, c'est celui de s'éveiller chaque matin, depuis soixante ans, sans connaître l'obsession d'être mêlé à une guerre en...

Pour lire la suite, achetez l'article : Ajouter au panier Acheter des crédits