Et Dieu mettra un nouveau masque stérile…

Viktor Erofeev

N° 170 Été 2020

Article


Nos lecteurs connaissent l'important écrivain russe Viktor Erofeev, notamment ses livres dont beaucoup ont été traduits en français. Signalons le dernier publié chez nous : L'Encyclopédie de l'âme russe (traduction de Christine Zeytounian-Beloüs, Nouvelles Éditions Place, 2018). Rappelons aussi que nous avons déjà publié trois articles de lui ces trois dernières années (voir nos numéros 158, 161 et 166). Il a bien voulu nous adresser de Moscou au début d'avril le brillant essai sur la pandémie que l'on va lire et qu'a bien voulu traduire Igor Sokologorsky. Nous les remercions bien vivement l'un et l'autre.

COMMENTAIRE

Il n'y a rien de pire que la peur. La peur détruit tout. Ici, sur la planète Terre, nous nous considérions comme les maîtres, comme la race supérieure ; entourés de nos smartphones, nous naviguions allègrement sur Internet ; nous avions été jusqu'à imaginer la façon de faire travailler l...

Pour lire la suite, achetez l'article