Ajouter au panier Acheter des crédits

Entretien avec Rostropovitch

Jean Laloy

N° 177 Printemps 2022

Article


On se souvient du grand violoncelliste et chef d'orchestre russe Mstislav Rostropovitch jouant Bach au pied du Mur de Berlin, le 11 novembre 1989. Ami de Soljenitsyne, il l'avait conforté, admiré et aidé dès ses premiers livres. En juin 1974, il avait quitté l'URSS sans rompre formellement avec le pouvoir soviétique. Notre ami Vincent Laloy a découvert dans les papiers de son père, Jean Laloy, ami de Raymond Aron et de notre revue dès sa fondation, le document que l'on va lire et qu'il a bien voulu nous communiquer. Ce dont nous le remercions vivement. Un mot d'explication : Jean Laloy était un haut fonctionnaire du Quai d'Orsay. Le 21 décembre 1976 il reçut Rostropovitch. Celui-ci avait passé la veille trois heures à l'ambassade d'URSS et désirait que « quelqu'un d'officiel fût exactement informé » de l'entretien ainsi que, plus généralement, de ses rapports avec les autorités soviétiques depuis son départ de l'URSS. Leur conversation a eu lieu en russe. La note qui suit retranscrit cette conversation. On fera des comparaisons entre la Russie des années 1970 et la Russie d'aujourd'hui.

J.-C. C.

Circonstances de son départ Vers le mois de mai 1974, un fonctionnaire du Comité central téléphone à monsieur Khrennikov, président de l'Union des compositeurs de musique. Il utilise le téléphone spécial qui relie entre...

Pour lire la suite, achetez l'article : Ajouter au panier Acheter des crédits