Engagement ou ressentiment

La droite française et l'extrême droite

Nathalie Kosciusko-Morizet

N° 136 Hiver 2011

Article


Nous publions rarement des articles d'hommes ou de femmes directement engagés dans l'action politique. Le plus souvent, ils n'ont pas le temps de réfléchir ou d'écrire eux-mêmes. Mais Nathalie Kosciusko-Morizet, avant d'être parlementaire ou ministre, a écrit dans nos colonnes et nous propose une analyse personnelle des rapports entre la droite française et l'extrême droite. Ces rapports, selon ce que seront les votes au second tour de l'élection présidentielle et des élections législatives joueront un grand rôle en 2012.

COMMENTAIRE

En rédigeant Le Front antinational, j'ai vu combien la critique de l'extrême droite restait un exercice politiquement marqué. En l'occurrence, marqué à gauche. Comme si l'antifascisme devait être l'apanage de la gauche, à qui il reviendrait de dénoncer la violence de l'extrême droite, sa...

Pour lire la suite, achetez l'article