Ajouter au panier Acheter des crédits

En marge de la crise financière. Éloge critique d'un Prix Nobel

Jean Peyrelevade

N° 132 Hiver 2010

Article


Ayant constaté, au cours de lectures diverses, que certains économistes de l'ultragauche avaient annexé la figure tutélaire de Maurice Allais pour la défense et illustration de leurs idées, je me suis interrogé sur les raisons d'un rapprochement aussi baroque.

J. P.

En matière monétaire, la pensée de notre Prix Nobel d'économie m'a toujours paru plus proche de Milton Friedman que de Keynes : fixation d'une norme de croissance limitative de la masse monétaire, refus de toute transformation par les banques, cette double condition permettant d'éviter tant les dérapages...

Pour lire la suite, achetez l'article : Ajouter au panier Acheter des crédits