Diversité (I)

Christopher Caldwell

N° 170 Été 2020

Article


Christopher Caldwell a publié au début de l'année, à New York, un important ouvrage intitulé The Age of Entitlement. America Since the Sixties (Simon and Schuster, 2020, 352 pages). Dans ce livre, il étudie les réformes américaines des années 1960. Au fil du temps, ces réformes ont-elle eu aussi des conséquences dommageables en termes économiques et en termes de liberté et de stabilité sociale aux États-Unis ? La loi sur les droits civiques (Civil Rights Act) de 1964, acclamée au départ comme une simple réforme, s'est révélée comme une transformation bien plus profonde. N'est-ce pas comme une nouvelle Constitution, rivale de la Constitution originelle et souvent en désaccord avec elle ? La « polarisation » et l'« incivisme » que l'on déplore aujourd'hui ne sont-il pas des phénomènes graves reflétant un affrontement entre deux Constitutions : celle de jure de 1788 et celle de facto de 1964 ?En accord avec l'auteur, qui appartient à notre comité de rédaction, nous sommes heureux d'offrir à nos lecteurs la traduction du chapitre V de ce livre, qui sera, nous l'espérons, rapidement traduit dans sa totalité.

COMMENTAIRE

Les décennies qui suivirent l'arrivée au pouvoir de Ronald Reagan furent une période de mondialisation et de mondialisme. La mondialisation est l'internationalisation de la division du travail. Le mondialisme consiste dans la promotion politique de la mondialisation ainsi que dans la rupture...

Pour lire la suite, achetez l'article