Ajouter au panier Acheter des crédits

Défense européenne : le lien franco-allemand indispensable

Jacques Launay, Louis de Fouchécour

N° 168 Hiver 2019

Article


La construction de l'Europe d'après-guerre, avec son élargissement géographique successif, a suivi la logique d'une extension progressive des politiques communes, garantes des liens de solidarité, régulant également les concurrences : politique de l'énergie d'abord avec le traité CECA de 1951, le Marché commun en 1957, l'acte unique pour la libre circulation des biens et des personnes en 1986. Puis le traité de Maastricht de 1992 instaurait la politique de stabilité monétaire et économique mais également le pilier de coopération intergouvernementale consacré à la politique étrangère et de sécurité commune. Or celle-ci reste aujourd'hui plus souvent un vœu qu'une réalité et elle n'a pas produit tous les effets concrets annoncés notamment en matière de défense, comme l'a montré Jacques Tournier dans son article « La politique européenne de défense » (Commentaire, n° 167, automne 2019). Il reste que la construction européenne est le mûrissement attendu de l'idée féconde de laisser germer les « solidarités concrètes » entre les pays qui le veulent et qui le peuvent, et dont la majorité des impulsions a été marquée du sceau franco-allemand.

J. L. et L. de F.

Si les cercles concentriques des coopérations européennes comprennent (du moins au niveau des intentions) la politique étrangère des États membres et leur politique d'armement, il est facile de démontrer que, sur ces deux sujets, constituant en quelque sorte un des ultimes refuges de souveraineté, la parfaite convergence européenne est...

Pour lire la suite, achetez l'article : Ajouter au panier Acheter des crédits