Comment réduire la dépense publique

François Ecalle

N° 157 Printemps 2017

Article


Ce texte est issu d'une communication qui a eu lieu à l'Académie des sciences morales et politiques, le 16 janvier 2017. La question qui m'a été posée était la suivante : « Comment ramener rapidement et durablement nos dépenses publiques en deçà de 50 % du produit intérieur brut (le PIB), au niveau de la moyenne européenne ? » Les dépenses publiques représentent 57 % du PIB en France contre 48,5 % en moyenne dans la zone euro. Comme le montrent les exemples de la Suède et du Canada, il est possible de les réduire de 8 points de PIB en cinq ans et de les maintenir en deçà de 50 % du PIB. Cette communication présente d'abord, pour chacune des grandes fonctions des administrations publiques, des réformes qui permettraient d'atteindre un tel résultat. Il faut toutefois convaincre les Français que cette baisse des dépenses est nécessaire parce qu'il est indispensable de réduire le déficit public et les prélèvements obligatoires. Si cet obstacle culturel aux réformes est levé, elles pourront et devront être rapidement présentées et engagées. Les évaluations et la concertation requises ont déjà eu lieu sur la plupart des sujets. La réduction des dépenses devra concerner l'ensemble des administrations publiques, notamment les collectivités territoriales et les régimes sociaux d'origine conventionnelle en dépit de l'autonomie dont ils bénéficient. Elle devra enfin s'inscrire dans la durée alors même que le Parlement peut revenir chaque année sur les dispositions qu'il a votées.

F. E.

En 2015, les dépenses publiques représentaient 57,0 points de PIB en France, ce qui nous situait au deuxième rang de l'OCDE derrière la Finlande, contre une moyenne de 48,5 points dans la zone euro, soit un écart de...

Pour lire la suite, achetez l'article