Ajouter au panier Acheter des crédits

Calmez-vous, il n'y aura pas de guerre !

Victor Erofeev

N° 177 Printemps 2022

Article


Quel grand homme que Poutine ! En effet, pour parodier Voltaire, si Poutine n'existait pas, il faudrait l'inventer. Avec son ultimatum sur les garanties internationales de sécurité pour la Russie, littéralement jeté au visage de l'Occident à la mi-décembre, il a mis l'OTAN sur la sellette. Et c'est là que toutes les faiblesses de l'Occident sont apparues. Sans Poutine, l'Occident n'aurait pas tout à fait pris conscience de ses faiblesses. Qui n'en a pas ? Mais il aura suffi de quelques gestes de la part de Poutine pour que l'Occident comprenne que ses faiblesses pouvaient le conduire à une catastrophe globale. Poutine n'avait pas l'intention de signaler ces faiblesses à l'Occident ; il souhaitait les exploiter. Mais, grâce à lui, la démocratie occidentale a compris qu'elle était en danger.

V. E.

Moscou, février 2022

Pour entamer la conversation avec l'Occident en position de force et sans passer pour un querelleur insensé, Poutine a créé une seconde réalité politique. Dans cette réalité, l'OTAN est le pire ennemi de la Russie, souhaitant en définitive la démembrer, la détruire et profiter de ses ruines. À...

Pour lire la suite, achetez l'article : Ajouter au panier Acheter des crédits