Brouillage et confusion

Philippe (d') Harcourt

N° 144 Hiver 2013

Article


Nous avons traité dans le numéro précédent de la bataille politique qui s’est livrée à propos du « mariage pour tous », autrement dit du mariage entre personnes du même sexe. Mais la politique n’est pas tout. Commentaire revient sur ce problème avec trois articles dont les conclusions diffèrent, mais qui abordent la question de plus haut. Car cet épisode politique pose des problèmes philosophiques, sociaux et anthropologiques qui méritent des réflexions plus approfondies que celles qui se sont exprimées au Parlement ou dans la rue.

COMMENTAIRE

 

Le débat sur le « mariage pour tous » a été engagé dans la confusion, dans une précipitation voulue et regrettable : trop tôt pour qu'il le soit à la sauvette comme l'aurait souhaité le gouvernement, sans doute aussi la majorité parlementaire, trop tard pour que l'opinion publique prenne pleinement conscience de l'importance et de la portée à long terme de la proposition de loi en question. Car ce n'est pas une simple réforme qui nous a été ainsi proposée puis imposée, c'est une véritable révolution dans la société.

Ph. d' H.

Un changement sémantiqueAu départ ce qui est en jeu, c'est seulement un changement sémantique. Mais derrière une violence faite aux mots en leur imposant un changement de sens il y a une violence faite à toute une communauté linguistique de par une volonté délibérée de subversion idéologique. Et plus...

Pour lire la suite, achetez l'article