Ajouter au panier Acheter des crédits

Bercy, puissant ou faible ?

Thomas

N° 175 Automne 2021

Article


La presse a coutume d'évoquer le ministère français des Finances, Bercy, comme une forteresse toute-puissante. Il s'y préparerait, dans le secret, des mesures fiscales et d'économie drastiques, sous le pilotage de ministres influents, appuyés par des hauts fonctionnaires impitoyables. En bref, l'esprit des lieux serait celui de la poigne de fer dans un gant d'acier et le pays n'aurait qu'à bien se tenir, ses finances seraient tenues au plus serré et sans états d'âme. Il ne faut pourtant pas longtemps pour se rendre compte que quelque chose cloche dans l'icône qu'on nous présente. Il suffit de considérer la situation de nos finances publiques : un endettement colossal, des dépenses publiques hors normes, des prélèvements obligatoires records qui pèsent durement sur la capacité du pays à créer de la richesse, et une grande difficulté à tirer profit des hauts de cycles pour redresser la barre. C'est ce que démontre l'article qui suit, dont l'auteur signe d'un pseudonyme, en raison des fonctions qu'il a occupées et qu'il occupe.

 

T.

Si le ministère des Finances était aussi puissant qu'on le dit, nous ne devrions pas en être là. C'est donc qu'en réalité il a du mal à peser. Comme c'est, au vu des chiffres, depuis fort longtemps, on doit considérer que le problème est structurel, qu...

Pour lire la suite, achetez l'article : Ajouter au panier Acheter des crédits