Autour de la philia d'Aristote et d'Alexandre

Olivier Battistini

N° 169 Printemps 2020

Article


Il s'agit de la philia dans l'ordre du politique et telle qu'elle s'exprime dans la paideia d'Aristote. Formés à l'école de la philia, Alexandre et ses Amis seront frères d'armes, en intelligence secrète au combat et dans la pensée de l'Empire. Implicitement, il s'agit aussi de s'intéresser non à l'actualité, mais à l'extrême contemporain, en étant inactuel, en manière de contre-récits, pour, comme le dit Nietzsche dans Humain, trop humain, « exercer une influence inactuelle, c'est-à-dire d'agir contre le temps, donc sur le temps, et, espérons-le, au bénéfice d'un temps à venir. »

O. B.

La philiaCe mot n'est pas simple à traduire. Ce qu'il dit, difficile à cerner. Ce qu'il révèle sur les liens d'Alexandre et ses Compagnons, ce qu'il suggère sur le politique, essentiel à approcher. Ce mot est habituellement traduit par « amitié »1. Le problème est que...

Pour lire la suite, achetez l'article