Althusius contre Bodin

Marie-Hélène Belin-Capon

N° 150 Été 2015

Article


Dans la prolifique controverse sur la nature de la souveraineté politique et de son légitime détenteur au xvie siècle, Althusius, représentant éminent du calvinisme politique, occupe une place singulière, puisqu'il fut l'un des premiers jurisconsultes à mettre en forme systématique la théorie de la souveraineté populaire, et que son apport décisif sur cette question était encore jusqu'à une date très récente largement ignoré, voire inconnu, même dans le monde savant et particulièrement en France. L'article qui suit s'efforce de mettre en place les linéaments de sa doctrine, notamment dans son opposition à une autre œuvre majeure, celle de Jean Bodin.

COMMENTAIRE

La querelle de la souveraineté, c'est-à-dire non seulement sa nature, mais surtout les limites de son exercice et son légitime détenteur, est commodément schématisée par l'opposition entre deux figures majeures de la pensée politique moderne : Bodin et Althusius. Deux figures majeures, avons-nous dit, mais dont...

Pour lire la suite, achetez l'article