Aide au logement : la dérive budgétaire

Antoine Jeancourt-Galignani

N° 157 Printemps 2017

Article


Au début de l'été, le nouveau Président et son gouvernement ne pourront échapper au réexamen des aides au logement. La maîtrise des finances publiques, la nécessaire mise au jour du déficit vrai, les besoins des métiers régaliens, et d'abord de la sécurité, la correction des excès fiscaux exigeront un peignage attentif des dépenses. Les 40 milliards d'euros mobilisés année après année au bénéfice des producteurs et des consommateurs de logements, aide sans équivalent dans les pays de l'OCDE, doivent tenir une bonne place dans cette révision. C'est pourquoi cet article y est consacré.

A. J.-G.

L'affaire n'est pas simple Les secteurs économiques concernés pèsent lourd dans l'activité et l'emploi et sont défendus par d'actives professions ; les populations bénéficiaires voisinent les 10 millions. Et pourtant l'efficacité économique et sociale des aides ne paraît pas à la hauteur de l'effort...

Pour lire la suite, achetez l'article